Main menu

La chalarose du frêne : premiers foyers en Wallonie

logoFWrevueChalara fraxinea est un champignon qui s’attaque au frêne, provoquant son dépérissement en quelques années. L’absence actuelle de moyens de lutte efficaces contre cet agent pathogène amène certains pays européens, dans lesquels l’agent pathogène s’est déjà propagé, à abandonner la plantation de frêne au profit d’autres essences.

En Wallonie, une campagne de détection annuelle de la maladie a été mise en place depuis 2009. Alors qu’en 2009, aucun signe de la maladie n’était détecté, en 2010, les premiers sites infectés ont pu être repérés. Des mesures d’éradication ont été entreprises afin de stopper la propagation de l’agent pathogène mais sans succès.

Les recommandations formulées dans l’article consistent :

  • en pépinière : à contrôler régulièrement l’absence de symptômes et à éliminer les feuilles mortes tombées au sol à partir du mois d’août ;
  • pour de nouvelles plantations : à limiter la plantation du frêne et à favoriser le mélange avec d’autres essences ;
  • pour les plantations en place : à ne pas faire de coupe sanitaire systématique en cas de contamination, afin, d’une part, de favoriser l’émergence d’individus résistants parmi les frênes et, d’autre part, d’éviter la propagation de l’agent pathogène par l’intermédiaire de l’exploitation et du transport des bois. L’exploitation précoce se limitera aux individus souffrant d’un déficit foliaire supérieur à 50 % et le martelage se fera sur la période d’août-septembre afin de pouvoir apprécier l’étendue de la défoliation ;
  • à contacter le CRA-W ou l’Observatoire wallon de la santé des forêts en cas de soupçon de contamination.

Delhaye N., Helson M., Chandelier A. [2010]. La chalarose du frêne : premiers foyers en Wallonie. Forêt Wallonne 108 : 49-56.

Télécharger l’article au format pdf

Contact

Forêt.Nature
(Forêt Wallonne asbl)
Rue de la Plaine 9
6900 Marche-en-Famenne
T +32 (0)84 22 35 70
info@foretnature.be

Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation.