Main menu

Le bois mort et la sécurité en forêt [1030]

logoFMcachetLa présence d’arbres morts en forêt est reconnue comme indispensable, qu’ils soient sur pied ou couchés. Ces arbres sont notamment nécessaires pour de nombreux insectes et pics mais les individus sur pied peuvent représenter un danger pour les professionnels et surtout pour les personnes moins conscientes du danger (bûcherons occasionnels et personnes en quête de détente en forêt).

En Suisse, le Groupe de travail sur la sécurité au travail (GTST), mène des actions de sensibilisation auprès des propriétaires forestiers privés et de leurs conseillers pour sécuriser les chantiers où des arbres morts sont présents. Les mesures passent principalement par un martelage adapté et par une bonne organisation des chantiers.

Par exemple, dans un triage forestier près de Zurich, le forestier s’apprête à organiser l’exploitation de quelques gros bois d’épicéas et de sapins. Mais, entre les gros bois, se trouvent plusieurs gros bois morts qui constituent un risque pour ceux qui travaillent à proximité. La mesure principale prise pour réduire ces risques est le marquage de certains arbres morts sur pied représentant clairement un danger (en bordure de chemin ou en état de décomposition tel que leur chute est imminente…) et l’enlèvement de ces arbres se fait en début de coupe. Une sangle de treuil est utilisée pour les coucher en toute sécurité. [C.S.]

Wegmann U. [2011]. Le bois mort ne doit pas représenter de danger. La Forêt 64(10) : 22-23 (2 p.).

Contact

Forêt Wallonne asbl
Rue Nanon 98
5000 Namur
T +32 (0)81 390 800
info@foretwallonne.be
Laissez-nous un message

Evenements

Abonnez-vous !

L'asbl Forêt Wallonne ne transmet ni ne revend vos données personnelles à des tiers.